Cyber-démocratie & E-Gouvernance

Que manque-t-il à Internet pour révolutionner le monde politique ?

« Internet n’est pas seulement une révolution industrielle. C’est aussi une révolution politique : elle touche au pouvoir ; elle bouleverse les rapports de force. Par là, elle est profondément déstabilisatrice.  » – Jean Marie Messier

Cette citation m’avait à l’époque vraiment convaincu. Porté par la révolution du printemps, la pensée « main stream » croyait vraiment qu’internet allait presque rétablir la paix dans le monde 😉

Les rapports sociaux ont été boulversés avec l’arrivée du Web2.0, le commerce révolutionné par la vente en ligne, sans parler de la communication mais pourquoi donc le monde politique en France n’est qu’effleuré par certains Twits maladroits ?

Il semblerait qu’il manque aujourd’hui quelque chose à l’Internet pour fédérer une sphère citoyenne hyper active sur la toile permettant de créer comme une immense Agora virtuelle à la StarWar. Fait amusant, au moment même où j’écris ce post, je reçois un email d’une journaliste qui me demande de réagir à un article sur le Partie X en Espagne : http://partidodelfuturo.net/programa/ Pour ceux qui ne parlent pas espagnol, ce parti souhaite amener plus de transparence, un wikigouvernement (coécriture de constitution comme l’a déja fait l’islande – voir le post), droit au vote réel, référendum en ligne …

Toutes ces energies sont présentes partout dans le monde et de nombreux acteurs (association, nouveaux partis politiques, citoyens) déploient beaucoup d’énergie pour enclencher cette révolution politique par le web mais rien de concret à l’horizon. Une fois l’effet de mode passé, la vague retombe. Le parti pirate d’allemagne, en ayant obtenu ses premiers sièges à l’assemblée lors des élections legislatives avait donné un fort espoir mais comme toutes les précédentes initiatives, il n’y a pas eu de suite.

Il est vrai que le Web2.0 a créé des besoins qui à mon sens semblent entraver un processus de réflexion collectif. En effet, je ne pense pas qu’on puisse changer le mode de gouvernance de notre pays avec des Likes et des Shares. Cela fonctionne bien pour de l’information futile mais les réseaux sociaux actuels ne sont pas calibrés pour permettre ce changement.
Je place quand même de l’espoir dans le CrowdSourcing. Le contenu de Wikipedia bien que décrié par certains profils académiques et chercheurs a le mérite de centraliser une grande quantité d’informations fidèles à la réalité.

Pourtant cette révolution en france avait été annoncée par certains. Un article deFrank Gintrand donne des éléments d’explications de cet échec:

1. La progression d’internet n’a pas favorisé le débat public
2. L’information ne se joue pas sur internet
3. Les sites et les blogs politiques ne cartonnent pas pendant les élections
4. Internet ne permet pas de toucher de nouvelles catégories
5. Internet ne permet pas de convaincre les électeurs

Il reste donc tout à faire dans le domaine. Je développerais dans d’autres articles quelques idées qui pourraient être mises en place pour fédérer plus de citoyens comme:

– le Serious Gaming.

– Un gros travail devra être mené sur l’organisation et la qualité de l’information pour pouvoir faire émerger une plateforme cyber citoyenne. Le volet de la concertation (débat public) en ligne doit être revu de fond en comble car le web n’offre aujourd’hui vraiment pas un espace confortable pour débattre de sujets de société. Toutes idées seront les bienvenues pour faire avancer le problème alors n’hésitez pas à laisser des commentaires.

– Et enfin Le volet du vote en ligne et tous les problèmes attenants

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s